Historique des Comices Agricoles

cheval qui fait du galop

  

vache-tete-2.gif

 

 

 

 Le mot comice vient  de réunion , il dérive du latin . Au XVIII ème siécle Louis XV a succité des études , encouragé les gens de la Société Royale d'agriculture  . Louis XVI s'interessa à l'agriculture au travers d'économistes qui appellèrent celle -ci " le premier des  arts "                                                                                                                                                                                                                   

 

  En 1761 création au Mans de la Société d'Agriculture , plusieurs furent créés avant 1789 ,on copia sur l'Angleterre à l'agriculture plus moderne où l'on avait abandonné progressivement la jachère, ce fut un échec ; divers écrits furent publiés ,Voltaire écrira " tout le monde les a lus sauf les paysans qui sont illétrés " ; l'agriculture restera Moyenâgeuse . La société d'agriculture de la Sarthe se devait de réunir les membres les plus intelligents de la société du Maine sans distinction  de classe , il y avait un délégué dans chaque canton , ils auraient aimé faire une révolution agricole à l'Anglaise , modifier les impôts et créer des écoles de sages-femmes .Après 1760 on défricha des landes pour élever des moutons à l'Anglaise et y faire pousser des céréales , ce fut un échec , dans le Sud-Sarthe on y replantera des pins . Le conservatisme gagna, les paysans ne désirant pas évoluer  , un concours avec une charrue à gagner ne vit aucun candidat , ils préférèrent continuer à semer à la volée "pour les oiseaux " que d'utiliser un semoir  . La révolution dissoudra toutes les sociétés savantes .

  En 1835 le ministère cherchant à encourager l'agriculture créa les comices,   de cette date à 1850-70 ceux-ci se développèrent . Le 28 juin 1837 dans la Sarthe création de 12 comices cantonaux : Ballon, 3 cantons du Mans , Conlie ,Sillé ,Beaumont , Marolles , Fresnay ; le Nord-Sarthe est en pointe  . Le but est d'établir des rapports fréquents entre les agriculteurs d'une même contrée , de permettre d'échanger des idées , du bétail ,de présenter du matériel ; on créa des récompences pour encourager le monde agricole du paysan au valet  . Au début les comices sont peu dynamiques , la dotation d'origine de 6000 frs n'augmente pas , les  primes ne sont pas attractives . Vers 1860 la Sarthe est en pointe pour les comices  , l'intérêt pour ceux-ci est moindre dans l'est de la France ; en 1866 il y a une grande enquête agricole . Les comices cherchent  par des démonstrations de matériels, des importations de bestiaux à améliorer l'agriculture Sarthoise .La remise des prix est souvent faite par le Prefet , peu à peu des animations se créaient ,cela devient festif après 1860 . La société d'Agriculture avait mis en place les comices , mais les comices prendront seuls leur envol , la technicité ayant pris une plus large place .

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×